#JusticePourNoura : Violences Sexuelles au Soudan

Malgré le grand pas en avant de la cause féministe  l’année dernière, comprenant le mouvement #MeToo et la mise en accusation pour viol de Harvey Weinstein, les cas de femmes au Soudan comme Noura Hussein, 19 ans, sont souvent passés sous silence en faveur de leurs homologues Occidentaux. Si nous voulons réellement contester la culture du viol et demander des comptes aux auteurs de violence sexuelle, nous devons écouter et soutenir les histoires d’un nombre incalculable de femmes comme Noura, partout dans le monde, faisant face à d’énormes défis et à la stigmatisation.

A 16 ans, Noura fut mariée de force, par son père,  à un homme plus âgé. Elle s’enfuit chez sa tante, où elle resta pendant trois ans. Mais l’année dernière, Noura fut piégée par ses parents qui la forcèrent à se marier, une fois de retour chez eux. Après avoir refusé de consommer le mariage et avoir résisté à son mari pendant quatre jours, Noura finit par se faire violer par son mari pendant que son cousin la maintenait immobile. Le jour suivant, quand son mari essaya de la violer à nouveau, elle le poignarda pour se protéger, à la suite de quoi il mourut. Noura revint chez ses parents et leur expliqua ce qui s’était passé, ces derniers la reniant et la conduisant au poste de police, où on l’arrêta. Noura fut jugée coupable de meurtre avec préméditation le 29 Avril 2018. Le 10 Mai 2018, Noura fut condamnée à mort par pendaison pour son acte de légitime défense.

Heureusement, il y eut une forte mobilisation des Internautes au sujet de l’histoire de Noura, et des gens du monde entier se sont mobilisés sous le hashtag #JusticePourNoura pour essayer d’accroître la sensibilisation sur cette affaire, et pour exercer une pression sur le gouvernement Soudanais afin d’annuler sa condamnation. Le mouvement a obtenu l’appui de beaucoup de personnalités connues, telles que Naomi Campbell, Emma Watson et Rose McGowan. La pétition sur change.org incitant le gouvernement Soudanais à ne pas exécuter Noura atteint désormais les 1.3 million de signatures, pendant que la pétition d’Amnesty International faisant appel au Ministre de la Justice a plus de 63 000 signatures. L’histoire de Noura a inspiré de nombreuses femmes à parler de leur propres expériences en matière d’agressions sexuelles, et des milliers de femmes lui tendent la main en lui écrivant des lettres de soutien pour lui montrer qu’elle n’est pas seule. Les détenues de la Prison pour Femmes de Dar al-Tayibat, où Noura est actuellement emprisonnée, se sont aussi ralliées à sa cause, fournissant un soutien communautaire nécessaire à Noura pendant qu’elle attend l’issue de cette  campagne.

Ce que l’histoire de Noura a souligné est qu’il ne s’agit pas d’un cas particulier pour les filles comme elle, beaucoup de jeunes filles au Soudan (mais aussi partout dans le monde) font face à des situations similaires. Comme l’âge légal pour se marier est de 10 ans seulement au Soudan, les statistiques démontrent qu’une fille sur trois est mariée avant ses 18 ans, et des études ont démontré de manière générale que les filles qui se sont mariées avant l’âge de 15 ans ont 50% plus de chance d’avoir été physiquement ou sexuellement violentées par leurs partenaires que celles qui se marient après 18 ans. Il est clair que le mariage infantile est incontestablement lié à la violence, et est un problème insidieux non seulement au Soudan mais aussi dans le reste du monde.

La portée mondiale du mouvement #JusticePourNoura a aussi mis en lumière le problème de la culture du viol au Soudan, et le comportement au sujet des abus sexuels. Selon Zaynub Affinih, une militante de 16 ans qui mis en ligne la pétition #JusticePourNoura sur Change.org, : “l’histoire de Noura est extraordinaire car elle a tué son agresseur, et c’est la raison pour laquelle elle est blâmée par la cour de justice et l’opinion publique”. Le fait qu’il s’agisse de la chose qui rend l’histoire de Noura différente indique un problème beaucoup plus profond dans la société soudanaise: les filles doivent se taire et endurer un nombre incalculable d’abus. Dans son article de blog sur la pétition, Zaynub y intègre plusieurs commentaires de membres de la société soudanaise affirmant que Noura aurait dû essayer de “raisonner” son agresseur, et qu’il était du droit de son mari d’avoir des relations sexuelles avec elle, qu’elle était donc coupable de le lui avoir refusé. Ces commentaires servent à souligner la culture qui reporte la faute sur la victime  étant fréquente non seulement au Soudanmais aussi de par le monde, tout comme l’attitude choquante concernant le viol conjugal qui reste légal au Soudan. Ces problèmes sont profondément ancrés dans la création de la culture soudanaise, mais reste un possible changement. La première étape est de parvenir à une #JusticePourNoura, dont l’affaire reste entre les mains de ses avocats, et dans celles du gouvernement soudanais.

Ananya Sriram est une étudiante de seconde année en Relations Internationales et Français à l’Université de Leeds.

Cet article a ensuite été traduit par Wessalle Momatz, traductrice au sein de l’équipe de Communication de STAND France. Apres avoir obtenu son licence en droit français et américain, elle aimerait s’engager dans les droits des femmes et être un changement pour le monde.

Sources:

https://www.change.org/p/justice-for-noura-maritalrape-deathsentence-sudan
https://www.amnesty.org.uk/actions/sentenced-death-killing-her-rapist
https://edition.cnn.com/2018/05/18/africa/activist-behind-noura-hussein-petition-intl/index.html
https://edition.cnn.com/2018/05/24/africa/noura-hussein-sudan-appeal-intl/index.html
https://www.theguardian.com/global-development/2018/may/14/sudan-urged-pardon-teenager-facing-death-for-killing-husband-who-raped-her-noura-hussein
https://www.theguardian.com/global-development/2018/may/24/sudanese-teenager-who-killed-rapist-husband-appeals-death-sentence-forced-marriage-noura-hussein
http://africanarguments.org/2018/05/24/we-muslim-girls-know-how-it-feels-to-be-noura-now-we-must-fight-for-her-justice-for-noura/
https://www.cfr.org/blog/why-justicefornoura-matters
https://www.girlsnotbrides.org/child-marriage/sudan/
https://www.girlsnotbrides.org/noura-husseins-story-highlights-the-link-between-child-marriage-and-violence/
https://www.amaliah.com/post/45065/know-noura-hussein-justicefornoura
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s