Le procès Eichmann- Pris entre réalité et télé-réalité

« Le 2 septembre 1945, la guerre est terminée. 50 millions de morts. Parmi eux, 6 millions de Juifs assassinés. Lors de l’arrestation des Nazis les plus hauts placés, un nom se détache des autres, pour atteindre la première place de la liste des personnes les plus recherchées: Adolf Eichmann, l’officier SS accusé d’avoir planifié la Solution Finale à la question juive. »

Otto Adolf Eichmann est né en Allemagne en 1906. Encore élève, il rejoint la Jungfrontkämpfervereinigung, la section pour les jeunes du movement de droite des vétérans, et lit les journaux publiés par le Parti Nazi (NSDAP). La politique de ce parti comprenait la fin de la République de Weimar en Allemagne, le rejet des termes du Traité de Versailles, un anti-sémitisme radical, ainsi que de l’anti-Bolchevisme. Ce parti promettait un gouvernement central puissant, un Lebensraum (espace vital) augmenté pour les personnes germaniques ainsi que la formation d’une « communauté » nationale fondée sur la race, donc une purge raciale radicale.

Jusqu’en 1939, l’Allemagne Nazie utilisait la répression ainsi que des pressions économiques pour encourager les Juifs à quitter l’Allemagne de leur propre chef. Eichmann, qui avait été promu SS-Obersturmführer (lieutenant colonel), se vit confier l’organisation de l’émigration juive venant d’Autriche. Cependant, quelques semaines après l’invasion de la Pologne en 1939, la politique Nazie envers les Juifs changea, passant d’immigration volontaire à déportation forcée. SS-Obergruppenführer Reinhard Heydrich (à la tête du SD, le service de sécurité Nazi), conseilla à son personnel – Eichmann compris – de collecter les Juifs des villes polonaises à l’aide de réseaux ferroviaires afin de faciliter leur expulsion des territoires contrôlés par l’Allemagne.

A la fin de l’année 1939, Eichmann fût immédiatement mis en charge d’organizer la déportation de 70 000 à 80 000. Il devint ‘l’expert spécial’ de Heydrich, en charge d’arranger toutes les déportations au sein de la Pologne occupée. Il reçut également des rapports détaillés des activités meurtrières perpétrées à l’encontre des Juifs. En 1942, il fût autorisé à préparer et proposer un plan en vue d’une « solution totale à la question juive » et rédigea une liste du nombre  de Juifs dans plusieurs pays d’Europe en préparation de la Conférence de Wannsee de 1942.

A la fin de la guerre, bien que les principaux Nazis furent capturés, Eichmann réussit à s’enfuir via un itinéraire compliqué et finit par s’installer en Argentine. Là il devint Ricardo Klement.

« Cela prendra quinze ans aux services secrets israéliens pour le retrouver dans sa cachette en Argentine. Le 11 mai 1960, un homme vivant sous le nom de Ricardo Klement est capturé et emmené dans une abri à Buenos Aires pour y être interrogé: Quel est votre nom … votre nom … votre numéro de SS … votre nom … Dites-le, dites-le!

Mon nom est Adolf Eichmann. »

Plus tard, Eichmann fut conduit en Israël où son procès fût ouvert le 11 avril 1961. Les charges retenues contre Eichmann se basaient sur la loi de 1950 relative aux Nazis et à leurs collaborateurs. Il était accusé de quinze charges criminelles à l’encontre du peuple

1200px-Adolf_Eichmann_at_Trial1961
Image found: https://fr.wikipedia.org/wiki/Adolf_Eichmann

Juif, et de participation à une organisation criminelle. Le gouvernement israélien se débrouilla pour que le procès bénéficie d’une couverture médiatique très importante. L’entreprise états-unienne Capital Cities Corporation obtint le droit exclusif d’enregistrer le procès dans le but de le diffuser à la télévision. L’Eichmann show (littéralement Le spectacle Eichmann, ou La démonstration Eichmann) fût le premier documentaire pour la télévision.

En 2015 un film en fût tiré: The Eichmann Show (le titre reste inchangé en français). Ce film donne une interprétation captivante des scènes dramatiques entre le producteur du documentaire Eichmann original – Milton Fruchtman (joué par Martin Freeman), l’ostracisé producteur de télévision Leo Hurwitz (joué par Anthony

51BKole+hEL._SY445_
https://subscene.com/subtitles/the-eichmann-show/english/1052616

LaPaglia) ainsi que des passages historiques filmés du procès. Il reflète les difficultés pour filmer rencontrées lors du procès. Ce film met en particulier l’accent sur le rôle de l’équipe de production qui, lors des cinquante-six longs jours qu’a duré le procès, a assisté à 112 témoignages et à des centaines de documents de guerre sans craquer. Malgré les menaces de mort, la résistance de plusieurs réseaux et l’opposition même du Premier Ministre israélien, la paire s’est accrochée et a emmené ses caméras au sein de la Court. Les horreurs révélées sont dépeintes par une série de scènes très prenantes qui exposent les émotions humaines à nu, soulignant la frustration et le désespoir dans la salle d’audience. Tout au long des 90 minutes du film le leitmotiv du réalisateur Hurwitz est son obsession par l’apparition d’Eichmann. Il s’évertue à filmer chacun des mouvements d’Eichmann, sans pour autant trouver aucun signe de culpabilité dans ses expressions, mais plutôt de l’indifférence.

Eichmann n’a pas fait directement la politique Nazie, mais a plutôt agi dans une capacité opérationnelle. En tant que tel, il avait la conviction qu’il ne pouvait pas être reconnu coupable pour avoir suivi les ordres de ses supérieurs Nazis. L’inspecteur Less a noté qu’Eichmann ne semblait pas réaliser l’énormité de ses crimes et ne montrait aucun remords. Il a plaidé non coupable pour chacune des quinze charges qui lui étaient reprochées et son plaidoyer d’excuses même reflète cette apathie: « Il est nécessaire de différencier clairement les chefs responsables des personnes comme moi, forcées de servir de simple instrument dans les mains de ces leaders. Je n’étais pas l’un de ces chefs responsables, et en tant que tel je ne me sens pas coupable. »

Le verdict fût rendu le 12 décembre 1961. Les juges l’ont déclaré non coupable d’avoir personnellement tué quelqu’un ainsi que non coupable de contrôler et diriger les activités des Einsatzgruppen. Il fût en revanche déclaré responsable des conditions terribles à bord des trains de déportation et d’obtenir des Juifs qu’ils remplissent ces trains. Il fût déclaré coupable de crimes contre l’humanité, crimes de guerre et crimes contre les Polonais, les Slovènes et les Tziganes. Il fût également déclaré coupable de participation à trois organisations qui ont été reconnues comme criminelles aux procès de Nuremberg: la Gestapo, le SD, les SS. Lors de leur prise de décision, les juges ont considéré qu’Eichmann n’avait pas fait que suivre les ordres, mais avait la conviction ancrée en lui que la cause Nazie était juste, et avait été un auteur principal du génocide. Le 15 décembre 1961, Eichmann fût condamné à mort.

Le procès et la couverture médiatique qui l’a entouré ont provoqué une résurgence de l’intérêt porté aux événements de guerre, et de cela l’augmentation des publications de mémoire et de travaux académiques a aidé à augmenter la conscience du public liée à l’Holocauste. Comme Simon Wiesenthal explique parfaitement dans son livre ‘Justice Not Vengeance’ (‘La Justice, pas la Vengeance’):  « Le monde comprend à présent le concept de ‘meurtrier de bureau’. Nous savons qu’il ne faut pas être fanatique, sadique ou psychologiquement malade pour tuer des millions de personnes; qu’il est suffisant d’être un suiveur loyal voulant faire son travail du mieux possible. »

Hannah Brandt est coordinatrice des campagnes à STAND France, le Mouvement mené par des Etudiants pour en Finir avec les Atrocités de Masse. Née en Allemagne avec des racines américaines, elle poursuit actuellement sa Licence en Sciences Politiques et Economie à Sciences Po Paris et à l’Université de Lorraine en France.

Clothilde François fait partie de l’équipe Communication de STAND France en tant que traductrice. Elle poursuit actuellement sa Licence en Sciences Politiques, avec un focus sur les relations Euro-Asiatiques, à SciencesPo Paris en France.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s